Français

Rokus Hofstede en Martin de HaanBienvenue sur le site Hof/Haan, domaine virtuel de Martin de Haan et Rokus Hofstede. Traducteurs et critiques littéraires néerlandais, nous présentons ici la quasi-totalité de nos écrits, ainsi que des échantillons de nos traductions – qui vont de Proust à Houellebecq, de Diderot à Michon, de Perec à Kundera, de Jauffret à Echenoz. Quelques-uns de nos textes ont été écrits en français. En voici la liste :

  • ‘Approches de Proust’ (fragment) Conclusion : une traduction rapprochée D’après Antoine Compagnon, la grande originalité de Proust est que son roman peut se lire à la fois comme un roman du XIXe siècle et comme le premier anti-roman ou méta-roman théorisant sur son propre déroulement. Dans cette perspective, la modernité de la Recherche ne tient pas tant aux thèmes qui ...
  • Désir de traduction : Alain Fleischer Imaginez un univers romanesque où se croisent les mondes aussi divers que ceux d’un Kafka, d’un Perec ou d’un marquis de Sade, le tout hanté par le fantôme d’une Europe centrale baroque et grotesque. Alain Fleischer en a ouvert la voie avec un recueil de nouvelles, La femme qui avait deux bouches, pour mieux l’exploiter et ...
  • Cripplewood / Kreupelhout Kreupelhout n'est pas du bois mort. Bois mort, deadwood: dans la mythologie du Far West américain, la ville des espoirs décus où tous les chemins finissent. Le kreupelhout, au contraire, est vivant. Comme tous les arbres, le kreupelhout aspire au soleil; mais quelque chose dans ses gènes, un mauvais héritage, un poison, tord son ...
  • Portrait: Martin de Haan, activiste de la traduction Peu de traducteurs sont uniquement traducteurs, beaucoup sont aussi écrivains, blogueurs, critiques… Martin de Haan, président du CEATL et traducteur de Proust, Kundera, Echenoz et Houellebecq en néerlandais est tout cela à la fois, et bien plus encore. Un portrait par Camille Bloomfield. Paradoxalement, une somme comme La Recherche du temps perdu, loin de faire peur, ne ...
  • Le monde est un pervers polymorphe « En fait, il a l’air d’avoir glissé sa tête dans le trou d’un décor représentant naïvement, dans une petite foire de province, une chasse au lion. » Ainsi Olivier Rolin décrit-il le chasseur de lions, un type pourvu d’une grosse moustache de morse et de larges favoris, qui en 1881 avait été représenté par ...
  • La mise à distance du monde: entretien avec Michel Houellebecq Entretien avec Michel Houellebecq, auteur de La Carte et le territoire (Prix Goncourt 2010), par son traducteur néerlandais, Martin de Haan.
  • La grande Pléiade de Milan Kundera Lire Milan Kundera, c’est lire l’histoire du roman – c’est-à-dire l’histoire de l’art du roman, car lui-même ne se lasse pas de souligner que le roman n’est pas un simple genre littéraire parmi d’autres, mais un art autonome, indissolublement lié à la modernité occidentale et qui se distingue par l’attention particulière qu’il porte à l’existence ...
  • La traduction et son double « Traduire des livres – construire des ponts ». C’est sous ce titre que l’Institut Goethe présente un petit programme de soutien aux traducteurs de l’allemand. On comprend tout de suite qu’il doit s’agir d’une métaphore : traduire des livres, c’est construire des ponts permettant d’enjamber l’abîme entre les langues et les cultures ; image bien goethéenne dans son ...
  • Julien Gracq, ‘La sieste en Flandre hollandaise’, préface Préface à ‘La Sieste en Flandre hollandaise’, petit texte phare dans l’oeuvre de Julien Gracq, réédité dans une édition bilingue par l’Alliance française des Pays-Bas avec la traduction de Martin de Haan.
  • Traduire, en Europe Mini-texte sur la traduction littéraire comme art du voyage, c’est-à-dire comme production de sens.
  • L’expatriation littéraire Tentative d'élucidation des enjeux de la traduction de l'oeuvre de Pierre Michon. Pour que son texte soit habité de la tension propre au texte original, le traducteur devrait s'expatrier dans sa propre langue.
  • Les enjeux culturels de la traduction dans le bassin méditerranéen MARTIN DE HAAN – Avant de présenter les participants à cette table ronde, je voudrais commencer par une petite anecdote. Nous sommes ici au bord de la Méditerranée, et il me vient l’image d’un passeur d’eau, qui est bien sûr le traducteur. Quand j’ai utilisé cette expression, passeurs d’eau, dans un manifeste pour la traduction ...
  • La beauté difficile – quelques problèmes de lecture dans Vies minuscules L'adage d'Érasme, 'difficilia quae pulchrae', illustré par quelques problèmes d'interprétation et de traduction dans 'Vies minuscules' de Pierre Michon.
  • Variations sur le «moi» – en marge de Milan Kundera Postface à la traduction néerlandaise du ‘Geste brutal du peintre’ de Milan Kundera (sur Francis Bacon).
  • ‘Mon matériau, ce n’est pas vraiment le monde’: entretien avec Michel Houellebecq Long entretien de Michel Houellebecq avec son traducteur néerlandais attitré.
  • ‘Je ne pus qu’amèrement m’extasier’: traduire Michon en néerlandais À propos du pathos spécifique lié à la traduction d'un texte pathétique, le cas des traductions néerlandaises des oeuvres de Pierre Michon.
  • Le second degré: Michel Houellebecq expliqué aux sceptiques Article sur le style de Michel Houellebecq, notamment sur la tension irréductible entre le premier et le second degré.
  • ‘Je sentais la sacristie’: Pierre Michon et le Très-Haut Discussion du topos de la transcendance, divine ou autre, dans l'oeuvre de Pierre Michon.
  • La violence bridée de Cioran Tentative d'analyser l'oxymore comme structure profonde, historiquement ancrée, de l'antihistorisme de E.M. Cioran.
  • Batavus Droogstoppel, Max Havelaar: la double face du calvinisme Discussion du 'Max Havelaar', grand classique anticolonialiste de la littérature néerlandaise, comme illustration du conflit entre égoïsme intéressé et altruisme moralisateur - la 'double face' du calvinisme.
  • Qui a peur de la traduction? Critique d’une tendance significative dans la traductologie.
  • L’inconscient philosophique Cette étude sur la philosophie en Europe, qui brosse un tableau de dix-neuf philosophies nationales présentées par des commentateurs locaux (et complété par quelques articles généraux d'objet et d'intérêt divers), se trouve être un bel instrument pour mesurer les obstacles à une pensée 'sans frontières'. Elle se prête, par exemple, à comparer l'état actuel d'une ...
  • La différence démocratique Comment faire une sélection des meilleurs, tout en instaurant des contrepoids institutionnels qui les empêcheront de s'enfermer dans leurs positions, comme une caste de privilégiés? Comment concilier la confiance politique qui rend possible la libre formation des élites avec la méfiance organisée qui leur imposera des limites? Telle est la problématique qui domine ce livre, ...
Print Friendly

Reacties zijn gesloten.