Désir de traduction : Alain Fleischer

Imaginez un univers romanesque où se croisent les mondes aussi divers que ceux d’un Kafka, d’un Perec ou d’un marquis de Sade, le tout hanté par le fantôme d’une Europe centrale baroque et grotesque. Alain Fleischer en a ouvert la voie avec un recueil de nouvelles, La femme qui avait deux bouches, pour mieux l’exploiter et le développer ensuite dans une série de romans étonnants. Troisième venu dans cette suite, Les Ambitions désavouées n’en est pas le moins ambitieux. Nous nous retrouvons, avec son héros, Léo Tigerman, dans une forêt tropicale qui, avec son sentier traçant sa route à travers les cimes des arbres et son chemin de fer poussé dans les airs, est tout aussi fantastique que la femme aux deux bouches, sans toutefois jamais quitter le monde réel : l’utopie est une ironie, la fantaisie un miroir. L’homme peut-il se retirer du monde en désavouant toute ambition, comme le suggère le titre ? La réponse négative ne surprend pas, mais on se délecte du chemin par lequel doit passer le jeune héros pour la découvrir.

[Paru dans Désirs de traduction 2015, Institut français / Société européenne des auteurs]

Print Friendly, PDF & Email